Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 18:25
Si vous croisez un blogueur influent, poussez vous, ne croisez pas son regard, ne le contrariez en aucune façon. Son courroux peut être terrible. Il va pondre un billet d'humeur qui va vous casser définitivement sur le net.

Dans mon métier de référenceur, j'en croise parfois, montant sur leurs grands chevaux pour des broutilles de quelques euros et se retrouvant en première page de Google sur des requêtes qui font frémir plus d'un directeur du marketing.

Juste réaction  du consummérisme ? Bof ! La critique est aisée, surtout sans contradiction. Le discours est souvent au ras des paquerettes comme un journal de 13 heures que je ne nommerai pas. Ces billets gagnent souvent de la notoriété sur des commentaires injurieux et mettent très vite en pratique la réthorique stalinienne. Celui qui vient s'opposer au discours du blogueur au nom d'une certaine équité et désigné immédiatement comme suppot du diable.

Partager cet article

Repost 0
Auteur : Altipiano
commenter cet article

commentaires