17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 19:07

Pour me situer un peu je suis gérant majoritaire de ma SARL depuis 2001. Pour 2012, je peux vous faire un récapitulatif de tout ce qui m'est tombé sur la tête ou qui va me tomber sur la tête en 2013.

 

Suppression de l'abattement de 10% de frais professionnel sur mon revenu pour le calcul de mes charges sociales soir augmentation de 11.11% de ces même charges pour un taux identique ce qui n'est pas encore très clair.

 

Idem pour mon impôt sur le revenu avec donc 11.11% minimum d'augmentation. Je ne vous parlerai pas des charges sociales sur mes dividendes, l'année 2012 ayant été mauvaise, je ne m'en verserai pas.

 

Je ne vous parlerai pas non plus de la crise, puisqu'il n'y a que les salariés qui en souffrent.

 

Alors, mon patrimoine : un vieux 4x4 Toyota de 1982, certains me diront qu'il polue mais il fait environ 5000 km par an, alors calculez un peu en combien d'année j'obtiendrais un solde positif de carbone, même avec une voiture qui produit 200 g de moins au km.(Essayez de trouver le bilan carbone d'une voiture neuve).

 

Ma société au capital de 8000 euros plus quelques réserves. Mais impossible de savoir quel va être le taux d'imposition de tout cela.

 

Pas d'immobiler, un accident de la vie (puisque c'est comme cela qu'on appelle les divorces) ma fait couper le capital familial en deux il y a quelques années.

 

J'ai renoncé aux placements pépères qui rapportent -5% par an et j'ai investi environ 120 000 euros en bourse il y a un an et demi. Vous imaginez combien il peut me rester à l'heure actuelle.

 

Bon ! Il me reste mes livres, ma culture, mes enfants.

 

Et ma retraite ? Parce que s'il y a bien une énorme différence avec les membres du gouvernement et les parlementaires elle sera bien là. Depuis que j'ai commencé à travailler (en 1979) la retraite s'enfuit devant moi et le calcul est de plus en plus désaventageux.

 

Alors parlons des 600 000 euros de monsieur Cahuzac. 600 000 euros c'est grosso-modo le chiffre d'affaires HT que j'ai du générer depuis 2001.

 


Bruno Parmentier

Partager cet article

Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 15:07

Un de mes clients en référencement, à qui je parlais des réseaux sociaux et de twitter en particulier ma sorti cette boutade :

"Ah oui, c'est un truc pour les bavards !"

 

Il n'a pas complètement tort, même si les bavards ont en général besoin de plus de 140 caractères pour se laisser aller.

 

La difficulté pour les nouveaux venus sur Twitter est de se fabriquer un réseau de followers et de publier du contenu qui donne envie de les suivre. Tout cela demande bien sûr du temps.

 

Par contre, très rapidement on peux trouver des infos intéressantes et faire de la veille à peu de frais sur des sujets divers.


Bruno Parmentier

Partager cet article

Repost0
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 08:04

Quand je dis nous, je pense à ceux qui écoutent ses recommandations.

Google nous dit pas de contenu dupliqué, pas de fermes de liens, du contenu, du contenu ...

 

Sur une des requêtes sur lesquelles j'essaie de me positionner, il y a eu depuis quelques temps beaucoup de mouvements. J'analyse régulièrement les liens de mes concurrents et qu'est ce que je vois sur le site de l'un d'entre eux ?

 

+ de 700 liens avec la requête révée provenant d'une vingtaine de sites. Cette vingtaine de sites, hébergés sur quelques IP différentes, dont les domaines que j'ai pu vérifier appartiennent à la même personne, se renvoient tous la balle avec des liens de pieds de page. Ne parlons pas du contenu, une page par site avec un peu de blabla.

 

UN seul lien sur l'URL et c'est tout !

 

Bruno Parmentier

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 08:00

Tout le monde a entendu parler de la réplique de General Motors à Microsoft qui se vantait de sa progression technologique.

 

A l'heure où certains s'interrogent sur la possibilité d'être présent sur le web uniquement à travers Facebook, j'ai envie de répondre sur le même ton.

 

Confieriez vous votre communication à quelqu'un qui modifie vos mise en page sans même vous en informer,  qui se dit propriétaire de vos contenu et qui décide lui même de montrer ce qu'il veut, après, bien sûr vous en avoir vaguement fait mention dans un message sybillin ?

 

Confieriez vous votre communication à quelqu'un qui délègue certaines parties de son travail à des tiers, que vous devez autoriser à vous faire passer pour vous ?

 

Bruno Parmentier

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 08:44

Quand j'ai entendu sur les médias "Free bloque la pub sur la Freebox" j'ai pensé encore une fois que les journalistes n'étaient pas très sérieux.

 

On peux bloquer le contenu d'URL ou de serveurs précis, mais il est difficile de cibler exactement la publicité. J'ai donc cherché plus d'infos et j'ai trouvé un article expliquant la méthode de blocage et montrant bien que c'est avant tout une déclaration de guerre à Google et le blocage de certaines URL.

 

La méthode utilisée, touchant les DNS, remet bien en cause l'impartialité du fournisseur d'accès, la méthode permettant de bloquer n'importe quel contenu. Je n'ose imaginer ce que deviendraient les sites hébergés sur les serveurs Free si Google ripostait.

 

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 20:33

Un article sur un fonctionnement  supposé de Google au sujet de la co-citation me touche au coeur.

 

J'ai vécu en 1984 la révolution du Personnal Computer qui nous permettait de nous affranchir de la main-mise de Services informatiques omnicient, mais planant à mille lieux de nos besoins et de nos réalités.

 

J'ai vécu à partir de 1998 l'explosion du web, qui nous a permis de retrouver un souffle de liberté et de démocratie.

 

Et là, doucement, Google nous ramène à des notions d'experts. Qu'est ce qu'un expert ? Sinon quelqu'un reconnu par le système en place.

 

A quand la prochaine révolution ?

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 09:10

J'ai trouvé dans les liens d'un site concurrent ce magnifique texte issu du content spinning. Tout ça pour gagner un lien ...

 

Pour générer du communication aujourd’hui sur un site web il faut impérativement le positionner sur les moteurs de vénerie . C’est ce qui admet en effet aux internautes d’accoster au site sans même assimiler son doigté . Et lorsqu’on sait que 90% environ des internautes font leurs sollicites sur internet en passant par les moteurs de battue , davantage aucun scepticisme que le référencement est cassant . Le referencement Lyon nécessitera s’jurer que votre site apparaisse sur la lauréate folio , ou à la adroit sur l’une des trois premières pages constituant le produit de la poursuite d’un internaute avec des mots vêtements relatifs au refrain que billet votre site.


Bruno Parmentier

Partager cet article

Repost0
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 11:30

Depuis longtemps les astronomes surveillent les éruptions du soleil, calculant les cycles pour nous prédire (j'ai pourtant écrit astronomes pas astrologues !) de nouvelles éruption et d'éventuelles conséquences pour la planête terre.

 

On peut maintenant surveiller les éruptions du soleil Google. Attention, il s'emballe, vous allez tous plonger .. Dernière colère le 17 novembre 2012.

 

Concrètement, je ne comprends pas qu'elle est l'unité de mesure de ces fluctuations mais je constate que les colères du soleil Bing sont graphiquement plus impressionnantes. Nous pouvont être rassuré, il est toujours vivant.

 

Sans-titre-copie-1.jpg

 

Bruno Parmentier

Partager cet article

Repost0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 16:54

J'ai créé ma page Altipiano référencement Google + depuis pas mal de temps. J'essaie de m'y remettre un peu. Pour le moment je cale sur la manière de coller le badge sur ce blog.

 

N'hésitez pas à suivre cette page pour avoir encore plus de nouvelles fraîches.

 

Bruno Parmentier

Partager cet article

Repost0
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 13:00

On voit fleurir régulièrement des concours de référencement.

 

J'ai participé il y a bien longtemps à "mangeur de cigogne". J'en avais retiré à l'époque un sentiment assez mitigé. Les pages satellite étaient un peu trop nombreuses à mon goût. Je me rappelle avoir terminé au milieu du tableau, mais je n'ai jamais été un bon sprinter.

 

Je reparle de concours car je viens de lire il y quelques jours une interview du gagnant d'un de ces concours qui parlait de ses techniques, rien de nouveaux sous le soleil sinon l'utilisation des réseau sociaux.

 

Mais on y retrouve des inscriptions massives sur les annuaires, sur les commentaires de blog, des choses pas très cleen et certainement pas très efficaces dans la durée.

 

Bruno Parmentier

Partager cet article

Repost0