Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 07:51

Lors de l'été 2014, notre voyage en camping itinérant nous a mené de la France à la Hongrie en passant par la Suisse, l'Allemagne et l'Autriche. Lors de nos vacances j'utilise ma carte bancaire essentiellement pour retirer de l'argent liquide en petites sommes et de manière régulière dans les DAB, mais évite de m'en servir pour les paiements sauf dans les stations services équipées.

Sur le chemin du retour, entre le lac Balaton et la frontière Slovène, je me suis arrêté pour faire le plein de mon véhicule dans une station autoroutière. Mon réservoir rempli, au moment de payer; j'entendis un 'No Geld' prononcé par l'employée hongroise, me signifiant par là, que ma carte semblait bloquée. Heureusement, ma compagne pu régler la somme à ma place.

Sur mon smart phone, je me suis connecté immédiatement sur mon compte bancaire, pour y trouver quelque information, sans résultats. Un coup de téléphone aux heures d'ouverture de mon agence (à mes frais bien sûr) m'appris que ma carte était bloquée suite à de forte suspicion de fraude. Ma banque me débloqua ma carte immédiatement.

Lors de mon retour, je trouvai effectivement un courrier m'annonçant qu'une nouvelle carte était disponible à mon agence. Lorsque je protestai auprès des employés de l'agence, sur le manque de communication (un courrier postal alors que je suis à des milliers de kilomètres, mais aucun mail, aucun texto ni aucune mention sur mon compte en ligne) il me fut rétorqué de manière assez violente que tout cela avait été fait pour ma propre sécurité.

Au final je n'ai obtenu aucune explication, sur la forte suspicion de fraude, mais j'ai acquis la conviction que j'avais été victime d'un comportement numérique caractéristique aux yeux d'un algorithme de surveillance du service des cartes visa, algorithme du même type que ceux que le gouvernement actuel veut nous imposer pour des raisons de sécurité

Partager cet article

Repost 0
Auteur : Altipiano - dans En colère
commenter cet article

commentaires