30 août 2018 4 30 /08 /août /2018 08:20

Imaginez la scène, une rue très droite, où les automobilistes roulent plutôt vite. Vous déplaçant à pied, vous arrivez près du passage pour piétons alors qu'une grosse berline est à environ 50 mètres.

Vous avez deux solutions :

1. Vous engager en espérant que l'automobiliste ralentira, ce qui est quand même risqué (en France, en ville, un piéton sur trois tués l'est sur un passage piéton). Ne parlons pas de l'automobiliste qui va vous laisser passer mais qui va vous faire comprendre que vous êtes un emmerdeur alors que vous ne faites que lui demander de respecter la loi.

2. Attendre que la voiture soit passée pour traverser.

J'utilise cette métaphore, pour expliquer mon sentiment face au peu d'empressement à respecter la loi que manifeste l'employeur de ma compagne depuis plus de quinze mois.

En terme de droit du travail, un procès au prud'homme est souvent la seule solution pour faire simplement respecter ses droits. Mais, porter plainte au prud'homme n'est pas si simple. En dehors du coût financier, de la longueur de la procédure, il faut compter aussi sur le harcèlement de l'employeur qui s'estime toujours dans son bon droit. Traversez, c'est votre droit, mais c'est à vos risques et périls.

D'ailleurs, même si un salarié réussit à faire respecter la loi sur son cas personnel, rien n'obligera l'employeur à changer sa position vis à vis des autres salariés de l'entreprise qui sont dans le même cas.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires