Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 08:07

On voit fleurir depuis quelques temps la petite barre J'aime ou je recommande. Elle est sensée permettre de créer un lien sur votre mur de la page que vous aimez et recommandez.

 

La procédure d'installation est assez simple.

Voici par exemple le code PHP <iframe src=”http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=<?php echo urlencode($_SERVER['PHP_SELF'].’?’.$_SERVER['QUERY_STRING']); ?>&amp;layout=standard&amp;show_faces=false&amp;width=450&amp;action=like&amp;colorscheme=light” scrolling=”no” frameborder=”0″ allowTransparency=”true” style=”border:none; overflow:hidden; width:450px; height:25px”></iframe>

 

Pour ceux qui préfère recommande plutôt qu'aime : action=recommend

 

En tant que référenceur, ma première réaction est "bravo ! Cela va me permettre de créer des liens et d'augmenter le trafic de mes pages."

 

J'ai donc essayé sur le site d'un de mes clients. Le retour n'est pas fameux, mais j'imagine que cela peut progresser. Par contre, je me suis dit que j'aimerais bien avoir des stats sur nombre de gens qui ont cliqué sur le pouce. En fouillant sur le net je suis tombé sur cet article :

Boutons "J'aime" et plugins sociaux: le deal déséquilibré proposé par Facebook aux éditeurs de sites

 

J'en cite un extrait :

 

chaque page affichée avec le bouton "J'aime" ou un plugin déclenche l'appel à une URL sur le site  Facebook qui permet une identification nominative de l'utilisateur  si celui-ci ne s'est pas déconnecté de Facebook en le quittant, soit sûrement le comportement de 99% des utilisateurs Facebook trop heureux d'éviter la corvée de la reconnexion.

 

Qu'en dites vous ? Pour ma part je suis maintenant un peu hésitant sur l'utilisation de ce bouton.

Repost 0
Auteur : Altipiano
commenter cet article
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 17:00

L'idée qui prévaut en terme de lien nofollow est que ce paramètre rend le lien indigeste pour le référencement : le moteur (Google en l'occurence) ne suit pas le lien et ne prend pas en compte l'ancre de ce lien pour la page de destination.

 

Depuis quelques temps j'ai quelques doutes. Dans les outils Google les liens présents sur Wikipédia ou d'autres sites qui utilisent des liens nofollowsont comptés et j'ai trouvé des ancres de texte qui, selon ces mêmes outils Google ne sont présents que sur Wikipédia.

 

L'outil que j'utilise pour suivre mes backlinks, Majesticseo, m'indique bien quelques sites contenant le même lien et la même ancre mais ce sont tous des copies de la page Wikipédia qui sont bien référencées dans Google. Pourquoi ne sont-ils pas présents dans les Google Webmaster Tools ?

 

Pour en avoir le coeur net, j'ai modifié plusieurs ancre de texte dans Wikipédia et je vais surveiller les résultats.

 

Repost 0
Auteur : Altipiano
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 10:21

Voici une appli Facebook qui permet l'écriture sur votre mur de tout flux RSS.

 

RSS Graphiti

Repost 0
Auteur : Altipiano
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 07:42

J'ai déjà parlé de la possibilité de créer un lien en dur sur une page Facebook, possibilité qui semble avoir disparu, ces liens étant maintenant en nofollow. mais après plusieurs mois d'utilisation je voudrais vous faire part de quelques réfléxions concernant l'acquisition de trafic possible..

 

J'ai mis en place pour plusieurs clients une page Facebook, alimenté régulièrement par des petits articles qui renvoient sur le site principal. L'audience de cette page monte doucement mais les retours sur le site sont très faibles. Les internautes Facebook semblent rester sur Facebook. La page permet donc d'améliorer la communication de l'entreprise mais comme un site indépendant bénéficiant simplement d'un réseau important.

 

Ceci dit, Facebook est truffé de bugs très chronophages dans une utilisation professionnelle.

Repost 0
Auteur : Altipiano
commenter cet article
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 16:50

Je découvre que la partie des Outils pour les webmasters de Google (Google Webmaster Tools) consacrée aux requêtes les plus fréquentes a été revue. Encore une nouvelle amélioration après la mise à disposition des performances en matière de vitesse de chargement il y a quelques jours.

 

Auparavant l'outil affichait essentiellement la position moyenne pour les 100 premiers mots-clés ainsi que la pourcentage de trafic représenté par ces requêtes. On pouvait déjà sentir quand une requête bien positionnée ne générait pas de trafic.

 

Maintenant la vue par défaut contient un graphique et affiche les requêtes ayant généré le plus d'affichages dans les pages de résultats, avec pour chacune le nombre d'impressions, le nombre de clics et le taux de clic correspondant.

 

A gauche vous pouvez choisir Image, mobile, smartphone, web ou tous et un pays en particulier ou tous. A droite un champ rechercher permet de visualiser les requêtes contenant les termes précisés et d'afficher les courbes correspondantes. Je n'ai pas trouvé de possibilité de rechercher un terme exact.

 

Le tableau peut être trié par requêtes, impressions, clics et taux de clics.

 

GWT.jpg

 

Voici en exemple les chiffres donnés pour un de mes sites.

 

Par curiosité je suis allé voir les chiffres de Google Analytics sur la même période. (il est maintenant possible de spécifier la période sur GWT, tout comme dans Google Analytics)

GA1.jpg

La différence est importante.

 

Passons maintenant aux chiffres donnés par les requêtes

GA-GWT 

J'ai cette fois ci trié les GWT par clics. Jugez vous même.

 

Dernière partie des améliorations, quand vous cliquez sur une requête,vous optenez des infos complémentaires :

 

GWT2

Vous y découvrez la position ou les positions de votre requête et le taux de clics correspondant.

 

Ce comparatif je l'ai fait sur d'autres sites, et à chaque fois avec des différences significatives. Les explications de la page d'aide http://www.google.com/support/webmasters/bin/answer.py?answer=96568&hl=fr ne m'ont pas convaincu.

 

Cet outil est quand même intéressant et il pousse doucement vers la sortie les outils de suivi de positionnement. 

Repost 0
Auteur : Altipiano
commenter cet article
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 11:42
Le 24 février Rue89 publiait un article intitulé "Ils nous ont envoyé au tapis" au sujet d'un plainte déposée contre Google par un site qui n'apparaissaient pas en tête sur ce même Google. Intrigué j'ai fait un audit rapide du site du plaignant qui m'a montré que ce site n'avait certainement pas été optimisé par un référenceur professionnel. Sans parler de leur politique de net-linking pas bien efficace. Mon verdict a donc été : Google non coupable de ces faits.

Aujourd'hui la Cour Européenne de Justice a rendu son avis sur un autre cas, celui de Vuitton.

Vuitton accuse Google de permettre de diffuser des annonces sur des requêtes contenant leur nom de marque.

Selon le jugement rendu, "si une marque a été utilisée en tant que mot-clé, le titulaire de celle-ci ne peut donc pas invoquer le droit exclusif qu'il tire de sa marque contre Google. Il peut en revanche invoquer ce droit contre les annonceurs qui (...) font afficher par Google des annonces qui ne permettent pas ou permettent difficilement à l'internaute moyen de savoir de quelle entreprise proviennent les produits ou services visés par l'annonce". Ce sont donc les annonceurs "pirates" qui sont fautifs et non Google, et c'est alors à la juridiction nationale de juger si l'atteinte à la "fonction de marque" est avérée ou non.

Quant à Google,
ledit prestataire ne peut être tenu responsable pour les données qu’il a stockées à la demande d’un annonceur à moins que, ayant pris connaissance du caractère illicite de ces données ou d’activités de cet annonceur, il n’ait pas promptement retiré ou rendu inaccessibles lesdites données.

On imagine donc que les plaignants dans ce cas sont contents. Mais que va proposer Google ?
Repost 0
Auteur : Altipiano
commenter cet article
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 08:58
J'ai déjà écrit ce que je pensais de la vision du contenu dupliqué que peuvent avoir certains responsables d'annuaires. Je comprends très bien que ces même responsables s'inquiètent de la chute de notoriété de leur annuaires mais je trouve un peu fort qu'ils se contentent de rejeter des contenus qui leur semblent proches sans s'interroger sur ce qu'ils apportent eux même en terme de contenu.

Un annuaire reste un annuaire et il doit tendre à l'exhaustivité, pas à une liste de sites à "résumé original", ou "à résumé certifié unique". Quand j'écris un résumé de 255 caractères pour un site, je suis capable d'en extrapoler une dizaine de versions en changeant quelques mots ou tournure, au delà, cela devient un exercice pervers et chronophage. J'ai écrit depuis bientôt une dizaine d'années, beaucoup de contenus qui ont aidé ces mêmes annuaires à se remplir, ils ne devraient pas l'oublier.

Pour finir, je rappellerai que le contenu original que peuvent proposer les bons annuaires est aussi le fruit de leur propre travail.

Repost 0
Auteur : Altipiano
commenter cet article
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 23:02
Pour le référencement de certains de mes clients, je teste actuellement l'utilsation des pages Facebook qui permettent de monter un réseau de fans et d'avoir quelques statistiques contrairement au groupe.

Il faut, bien sûr proposer à ces fans des services exclusifs.

En terme de référencement les liens de Facebook sont en no follow, ce qui est quand même un peu dommage. Pour avoir des liens un peu plus performants, je vous conseille ce tutorial très bien fait sur  l'utilisation du FBML qui vous expliquera comment utiliser du lien do follow.

Voici un exemple de page de démarrage personnalisé dans la page Facebook des écolodges Origins et un onglet en FBML sur la page de Terra-Incognita.

Repost 0
Auteur : Altipiano
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 16:37

Fort de mon expérience de plus de huit ans dans le domaine de référencement, j'ai décidé de proposer des formations intra-entreprises.


Leur but n'est pas de former des professionnels du référencement, mais plus de sensibiliser  les participants à des règles de bases permettant d'améliorer le référencement de leur site. A l'heure ou de plus en plus de gens utilisent des CMS, ces règles doivent être connues.

Au programme :

  • les différents éléments bloquants à éviter pour un bon référencement
  • la balise title et l'importances des liens
  • les bons liens
  • les outils d'aide au référencement
  • Une première approche du web-analytics

Pour nous contacter au sujet de ces formations au référencement

Repost 0
Auteur : Altipiano référenceur
commenter cet article
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 09:25
tati_exposition.jpgCertains annuaires ont une obsession du duplicate content qui tourne à la parano.  Cela me fait penser à la pipe de Tati camouflée sur l'affiche d'une exposition qui lui était consacrée, et ceci au nom de la loi Evin, qui n'a jamais demandé ce genre de chose.

Je viens de me voir refusé l'inscription dans un annuaire au nom du duplicate content.
 Là plusieurs constatations :
je veux bien comprendre qu'un résumé limité à 300 caractères qu'on retrouve dans d'autres annuaires soit refusé, j'admet moins que le résumé soumis qui reprends les mêmes idées ( normal, le contenu du site n'est pas différent) mais que j'ai écrit de manière différente soit refusé en invoquant ce duplicate content ou contenu dupliqué. C'est vrai dans mon résumé on retrouve les même termes (emploi, entreprise, demandeurs, offres),  c'est un site d'offres d'emploi qui met en relation les demandeurs d'emploi et les entreprises... J'ai donc changé encore une fois mon texte et je l'ai soumis à nouveau.
A suivre.
Repost 0
Auteur : Altipiano
commenter cet article